Xavier Hubert –  Président du CAUE27

Une assemblée générale pour dessiner l’avenir de notre département

À l’occasion de son assemblée générale du 2 avril 2019, et en écho à l’atelier de recherche-action Vallées habitées piloté par le CAUE27, nous vous proposons un temps pour imaginer l’avenir de notre territoire avec ceux et celles qui participent à sa transformation à l’heure des transitions énergétiques et écologiques : comment allons nous vivre, manger, nous déplacer, travailler, dans l’Eure, en 2027 ? Comment ces transitions dessinent le territoire de demain ? Sont-elles investies par les élus, habitants, commerçants, agriculteurs ?

Le CAUE27 vous propose ainsi de nous projeter avec la complicité décalée de Pascal Ferren, Pôle art et urbanisme, de Marie Bouts, illustratrice et de Cyril Blondel, chercheur en géographie politique à l’Université du Luxembourg associé au projet européen RELOCAL.

Retrouvez les témoignages des acteurs de la transition en cliquant sur les pastilles oranges !

Aménager sur mesure /> La Lévrière, une valée habitée /> Une fabrique d'hydro éléctricité /> Des logements adaptés /> Etre maraicher dans l'Eure /> Le jeu comme dynamique sociale /> Une conciergerie de village />

Télécharger le livret de l’assemblée générale (PDF)

Retrouvez l’assemblée générale en vidéo !

 

Sabine Guitel – Directrice du CAUE27

Transition

Le réchauffement climatique nous impose de revoir nos modes de production et de consommation de l’énergie. Les scénarios envisagés consistent à encourager des énergies moins émettrices de gaz à effet de serre, passer vers un mix énergétique basé principalement sur des ressources renouvelables et améliorer l’efficacité énergétique pour en consommer moins. La transition écologique vise à relocaliser le développement et invite  à revoir nos façons de consommer, de produire, de travailler et de vivre ensemble.

Ces transitions demandent à revoir nos modes de développement et d’aménagement pour :

  • passer d’un développement urbain et économique par étalement à un développement qui réutilise les friches industrielles, commerciales et les logements vacants.
  • passer de la consommation excessive des espaces naturels et agricoles au profit de la reconquête des centres villes et des centres bourgs ;
  • développer une agriculture biologique localisée qui s’appuie sur des circuits courts ;
  • développer la sobriété énergétique des bâtiments, recourir aux énergies renouvelables en se servant des ressources locales, repenser la mobilité ;
  • préserver les espaces naturels pour protéger la biodiversité menacée.