|L’Eure, territoire en transition : retour sur l’Assemblée générale 2019
Retour

L’Eure, territoire en transition : retour sur l’Assemblée générale 2019

Architecture, Environnement/Paysage, Urbanisme | | Rencontre et conférence | 2019-12-04T11:14:24+01:00Publié le 25 novembre, 2019 |

Xavier Hubert –  Président du CAUE27

Une assemblée générale pour dessiner l’avenir de notre département

À l’occasion de son assemblée générale du 2 avril 2019, et en écho à l’atelier de recherche-action Vallées habitées piloté par le CAUE27, nous vous proposons un temps pour imaginer l’avenir de notre territoire avec ceux et celles qui participent à sa transformation à l’heure des transitions énergétiques et écologiques : comment allons nous vivre, manger, nous déplacer, travailler, dans l’Eure, en 2027 ? Comment ces transitions dessinent le territoire de demain ? Sont-elles investies par les élus, habitants, commerçants, agriculteurs ?

Le CAUE27 vous propose ainsi de nous projeter avec la complicité décalée de Pascal Ferren, Pôle art et urbanisme, de Marie Bouts, illustratrice et de Cyril Blondel, chercheur en géographie politique à l’Université du Luxembourg associé au projet européen RELOCAL.

Sabine Guitel – Directrice du CAUE27

Transition

Le réchauffement climatique nous impose de revoir nos modes de production et de consommation de l’énergie. Les scénarios envisagés consistent à encourager des énergies moins émettrices de gaz à effet de serre, passer vers un mix énergétique basé principalement sur des ressources renouvelables et améliorer l’efficacité énergétique pour en consommer moins. La transition écologique vise à relocaliser le développement et invite  à revoir nos façons de consommer, de produire, de travailler et de vivre ensemble.

Ces transitions demandent à revoir nos modes de développement et d’aménagement pour :

  • passer d’un développement urbain et économique par étalement à un développement qui réutilise les friches industrielles, commerciales et les logements vacants.
  • passer de la consommation excessive des espaces naturels et agricoles au profit de la reconquête des centres villes et des centres bourgs ;
  • développer une agriculture biologique localisée qui s’appuie sur des circuits courts ;
  • développer la sobriété énergétique des bâtiments, recourir aux énergies renouvelables en se servant des ressources locales, repenser la mobilité ;
  • préserver les espaces naturels pour protéger la biodiversité menacée.

Pascal FERREN – Directeur adjoint du POLAU (Pôle arts et urbanisme)

Une fiction prospective

Nous allons tenter d’esquisser ce que pourrait être à moyen terme une trajectoire de développement territorial pour le département de l’Eure. Pour l’occasion, et à l’invitation du CAUE27, nous avons imaginé la conception d’une fiction prospective. Nous proposons à l’assemblée des élus et partenaires présents de faire « comme si » nous étions le 2 avril 2027. Nous allons nous projeter concrètement et avec sérieux, dans quelques années, avec les mêmes acteurs, au même endroit.

Nous sommes donc le 2 avril 2027. Voilà huit ans que la transition suit son cours et que le bureau départemental de la transition (BDT 27, créé en 2024 suite à la Loi Transition Innovation Culture des territoires et actions concrètes, dite loi TICTAC) travaille de concert avec le CAUE à l’accompagnement de la transition territoriale du département. Le BDT 27 est une structure départementale de soutien et d’analyse de la transition de l’Eure.

A l’occasion de cette assemblée géniale, nous proposons un point d’étape, une photographie, un portrait de l’Eure en pleine transition.

L’équipe du bureau départemental de la transition est constituée de moi-même, César Palfner, parloteur en chef, d’Irma Sébuto, qui va dessiner notre Eure actuelle, de Billy Droncel, farfouilleur de l’espace temps, qui nous aide à conceptualiser et à rester dans le bon espace et dans le bon temps. Les autres membres de l’équipe parleront de leur travail : Eliot Constin et Andréa Runcerel, qui sont territorialistes conseils.

Je voudrais vous rappeler ce qu’est la loi Tictac du 3 janvier 2024 :

Art. 1 : La transition est une expression de la culture.

La transition, l’équilibre des territoires, l’insertion des activités humaines dans le milieu environnant, le respect des paysages naturels ou urbains ainsi que du patrimoine, la réduction des polluants, l’efficacité et la sobriété énergétique, l’économie de matière et la réduction des déchets sont d’intérêt public. Les autorités habilitées à délivrer les permis de construire ainsi que toutes les autorisations urbanistiques, au cours de l’instruction des demandes, s’assurent du respect de cet intérêt.

En conséquence :

1° Les maîtres d’ouvrage sont tenus de faire appel au concours de « ruralistes conseils itinérants » dans les conditions indiquées au titre Ier ci-après ;

2° Des Bureaux départementaux de la transition sont institués. Ils sont chargés d’aider et d’informer le public conformément au titre II ;

Art. 7 : LE BDT a pour mission de développer l’information, la sensibilité et l’esprit de participation du public dans le domaine de la transition territoriale.

Il contribue, directement ou indirectement, à la formation et au perfectionnement des élus, des maîtres d’ouvrage, des professionnels et des agents des administrations et des collectivités qui interviennent dans le domaine du développement soutenable du territoire.

Il fournit aux personnes qui désirent construire leur territoire et lutter contre l’effondrement du monde, les informations, les orientations et les conseils propres à saisir les enjeux paysagers des sites urbains et ruraux concernés et à assurer la qualité transitionnelle : durabilité, économie d’énergie, les développements territoriaux, sans toutefois se charger de la maîtrise d’œuvre.

Il est à la disposition des collectivités et des administrations publiques qui peuvent le consulter sur tout projet de développement territorial transitionnel. Les interventions du BDT sont gratuites.

Voilà, dans le cadre de cette assemblée générale du CAUE qui est un de nos partenaires privilégiés, nous allons tenter de faire un point d’étape sur notre département et voir quelles transitions s’y opèrent.

Pour dessiner cette Eure en transition, je vais appeler les différents acteurs du territoire à prendre la parole et à nous partager leur trajectoires et projets.

Retrouvez leurs témoignages en cliquant sur les pastilles oranges !

Aménager sur mesure /> La Lévrière, une valée habitée /> Une fabrique d'hydro éléctricité /> Des logements adaptés /> Etre maraicher dans l'Eure /> Le jeu comme dynamique sociale /> Une conciergerie de village />

Télécharger le livret de l’assemblée générale (PDF)

Retrouvez l’assemblée générale en vidéo !

Sur le même thème