Combiner les forces pour stopper l’étalement urbain

Mission: Conseil
Type d’action: Conseil en stratégie, projets transversaux

En 2000, la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU) annonçait un nouveau tournant en aménagement, avec l’objectif affiché de répondre aux besoins des territoires en infrastructures, habitat et activités tout en préservant une ressource déjà mise à mal : le foncier agricole et naturel. Depuis, les lois successives n’ont cessé de renforcer cette orientation, jusqu’à l’objectif « zéro artificialisation nette » annoncé en 2019.

Les enjeux de la préservation du foncier sont multiples et le contexte territorial même de l’Eure fait de la lutte contre l’étalement urbain son premier défi. Pour cette raison, il constitue le fil directeur de l’activité du CAUE27 depuis sa (re)création.

Des contextes diversifiés, un étalement indifférencié

Les dynamiques productives et résidentielles à l’œuvre sur le département sont diverses. Entre Paris et le Havre, l’axe Seine constitue un axe d’aménagement stratégique. De part et d’autre de cette vallée de la Seine, les territoires de l’Eure connaissent une forte pression urbaine liée aux poids démographiques et économiques des agglomérations parisienne, rouennaise et havraise voisines. Si cette pression s’amoindrit dans les secteurs les plus éloignés de ces trois pôles urbains, elle y produit néanmoins une urbanisation diffuse dans un contexte parfois de déprise industrielle et agricole.

Constitué de très nombreuses communes de petite taille, le territoire départemental subit ce développement de type périurbain, créant progressivement un espace métropolitain diffus et fragmenté. Le marché immobilier s’est homogénéisé autour de la maison individuelle et produit en secteur diffus des extensions de villages banalisées. La participation des nouveaux habitants à la vie de villages peu équipés et éloignés des pôles d’emplois reste très limitée. Bref, les espaces urbanisés, issus de ce mode de développement, accentuent la ségrégation sociale et participent de la dévitalisation des centres-bourgs avec perte de leur attractivité commerciale, urbaine et touristique.

Cet étalement urbain a aussi de nombreuses incidences environnementales : diminution des ressources naturelles et des espaces agricoles, imperméabilisation des sols engendrant une augmentation du risque d’inondation et la dégradation des paysages. Autant de défis à relever pour un territoire plein de ressources.

Lotissement en plus : Le modèle de développement actuel, consistant en l’addition d’opérations successives, a montré ses limites.
Les Noés, Val-de-Reuil – De larges espaces multifonctionnels (gestion des crues, réservoir de biodiversité, espaces récréatifs, maraichage…) viennent offrir un espace extérieur que certains logements n’ont pas en privatif. © A. Tannir (CAUE27)

Les défis de l’Eure face à l’étalement urbain

Le foncier n’est pas une ressource extensible. Pour cette raison, le CAUE27 agit pour une utilisation durable du foncier qui allie multifonctionnalité, mutabilité et qualité d’usage, tout en ménageant les territoires pour ce qu’ils sont ainsi que leur environnement sur le long terme.

Sur l’axe Seine, l’enjeu principal est de concilier développement des fonctionnalités économiques, urbaines et industrielles, avec la préservation et mise en valeur culturelle, environnementale et paysagère de la vallée. Dans les secteurs qui subissent moins de pression, l’enjeu est d’engager une nouvelle manière de penser et d’habiter ces lieux et ces paysages. La préservation des espaces agricoles et naturels y revêt un intérêt majeur au regard de la diversité des fonctions essentielles qu’ils remplissent : productions agricoles, fonctions récréatives, paysagères et environnementales, et les villages avec leur centres-bourgs font partie intégrante de l’attrait touristique du département.

Sensibilisation, formation, conseil… autant d’actions et d’outils que le CAUE27 articule pour relever ces défis dans l’Eure.

Des actions et des outils variés et complémentaires

Depuis sa création, le CAUE27 travaille sur la question de l’étalement urbain. Cet axe de travail fondamental se retrouve donc dans chacune des activités du CAUE27 qu’elles soient relatives à l’architecture, l’urbanisme, au paysage ou à l’environnement.

Le conseil, de la planification à l’opérationnel, se traduit par l’accompagnement des collectivités et de l’ingénierie publique dans l’élaboration/révision des documents d’urbanisme et la réflexion sur l’encadrement des opérations d’urbanisme :

La formation des élus, agents et étudiants est aussi au cœur de l’activité du CAUE27 sous la forme de journées thématiques ou grâce au jeu de rôles URBAX Bourg structurant, qui permet de comprendre le système de l’aménagement urbain et ses interactions.

En visant la mobilisation des ressources et des acteurs locaux autour d’actions concrètes pour la revitalisation des espaces désinvestis, le programme de recherche-action Vallées habitées est aussi en première ligne dans la lutte contre l’étalement urbain. Une expérimentation ambitieuse pour infléchir les dynamiques à l’œuvre et changer de modèle !

Restructuration d’un corps de ferme vacant – État initial  © A. Tannir (CAUE27)
État projet – Préservation et reconversion du bâti patrimonial agricole et création de nouveaux logements © A. Tannir (CAUE27)

Actualités & ressources