En décembre 2022 s’est clôturée la résidence d’architecture à Évreux, organisée dans le cadre d’un partenariat entre la Ville d’Évreux, la Maison de l’architecture de Normandie – Le Forum et le CAUE27. Le but recherché ? Valoriser l’Architecture de la Reconstruction du centre-ville et amorcer une dynamique d’adaptation aux usages contemporains et futurs.

C’est dans cet objec­tif que Flora Arènes, pay­sa­giste DPLG, et Estelle Sauvaître, titu­laire du Diplôme d’État d’ar­chi­tec­ture, lau­réates de l’appel à pro­jet, se sont ins­tal­lées 6 semaines entre sep­tembre et décembre au Comptoir des Loisirs, afin d’in­vi­ter et d’ac­com­pa­gner les habi­tants, les com­mer­çants, les élus et tech­ni­ciens de la ville d’Évreux à ima­gi­ner ensemble les pos­si­bi­li­tés d’évolution du bâti et des espaces urbains de l’Architecture de la Reconstruction. Pour rendre l’exer­cice plus concret, “l’î­lot de la Chartraine”, situé entre la rue Chartraine et la pro­me­nade Robert de Flocques, a été défini comme ter­rain de tra­vail spécifique.

Les 2 lauréates de la résidence d'Architecture d'Évreux : Flora Arènes et Estelle Sauvaître

Dialogue avec les acteurs

Les deux pre­mières semaines de la rési­dence ont été consa­crées à ren­con­trer les dif­fé­rents acteurs. Au fur et à mesure de leurs entre­tiens, les rési­dentes ont perçu des dis­so­nances dans les dis­cours en fonc­tion de leurs interlocuteurs.

Les Ébroïciens hors îlot se foca­lisent sur l’ap­pa­rence des arrières, côté Iton, per­çus comme “négli­gés” et “sales”. Les habi­tants de l’î­lot, au contraire, mettent en avant la qua­lité de vie, les vues sur la cathé­drale et sur l’Iton, se sou­ciant beau­coup moins des arrières. Sur le plan archi­tec­tu­ral, ils appré­cient par­ti­cu­liè­re­ment les hau­teurs sous pla­fond, la lumière et l’u­ti­li­sa­tion de maté­riaux de qualité.

Interpellées par ce constat, elles ont choisi de tra­vailler sur la fron­tière entre le public et le privé. Elles se sont concen­trées sur ces arrières de l’î­lot et les rap­ports entre la pro­me­nade publique et ouverte à tous, les com­merces tra­ver­sants en rez-de-chaus­sée qui tournent pour­tant le dos à cette pro­me­nade, les cou­rettes, garages ou les par­ties com­munes accueillant de nom­breux équi­pe­ments tech­niques (pou­belles, cli­ma­ti­seurs…), puis les inté­rieurs don­nant direc­te­ment sur la promenade.
Pour cela, elles ont animé plu­sieurs ate­liers pour réflé­chir en com­mun à cette ques­tion de “seuil” entre public et privé.

Quatre situations narratives illustrées

De rue à rive : résidence d'architecture à Évreux © Flora Arènes et Estelle Sauvaître

À l’is­sue de ces échanges, elles ont pro­posé quatre situa­tions nar­ra­tives illus­trées qui se veulent comme des exemples de pos­si­bi­li­tés offertes par cet ensemble urbain.

Pour le CAUE27, cette rési­dence est une réus­site car Flora Arènes et Estelle Sauvaître ont réussi à sti­mu­ler l’i­ma­gi­naire de tous. En tra­vaillant sur la ques­tion du seuil entre privé et public, elles ont offert des solu­tions simples pour rendre ce patri­moine de l’Architecture de la Reconstruction à Évreux (encore plus) attractif.

En invi­tant les Ébroïciens à redé­cou­vrir cette archi­tec­ture du quo­ti­dien, les rési­dentes ont posé les pre­mières pierres pour trans­for­mer les regards. Le CAUE27 espère pou­voir conti­nuer cette démarche et l’ap­pro­fon­dir car de nom­breuses autres pro­blé­ma­tiques sont à ques­tion­ner : iso­la­tion, mise aux normes, acces­si­bi­lité… Tant de points à sou­le­ver afin de faire évo­luer l’Architecture de la Reconstruction pour répondre aux exi­gences et aux besoins contem­po­rains et futurs.

Le CAUE27 remer­cie cha­leu­reu­se­ment Flora et Estelle pour la qua­lité de leur tra­vail, et il ne nous reste plus qu’à nous mobi­li­ser tous pour pour­suivre dans cet élan, afin d’i­ma­gi­ner ensemble l’a­ve­nir du patri­moine Reconstruit d’Évreux, ou d’ailleurs en Normandie !

Découvrir leur travail

Voici les 4 situa­tions illus­trées en images :

Résidence Architecture de la Reconstruction à Évreux : Situation 1 © Flora Arènes et Estelle Sauvaître

Cour par­ta­gée et jar­dins potagers

Résidence Architecture de la Reconstruction à Évreux : Situation 2 © Flora Arènes et Estelle Sauvaître

Berges accueillantes et ombragées

Résidence Architecture de la Reconstruction à Évreux : Situation 3 © Flora Arènes et Estelle Sauvaître

Jardin du devant convivial

Résidence Architecture de la Reconstruction à Évreux : Situation 4 © Flora Arènes et Estelle Sauvaître

Place plan­tée et porche privé

Pendant toute la durée de la rési­dence, elles ont tenu un blog, où il est pos­sible de retrou­ver l’évolution de leur démarche. En paral­lèle, les rési­dentes ont éga­le­ment enre­gis­tré 3 pod­casts sur la radio Principe Actif, dont les deux pre­miers sont acces­sibles en sui­vant les liens ci-dessous.

Leur tra­vail a éga­le­ment été pré­senté sur les berges de l’Iton et à la média­thèque Rolland Plaisance d’Évreux à la fin de la résidence.

Enfin, une res­ti­tu­tion papier de leur tra­vail sous forme de car­nets et jour­naux sera dis­po­nible, libre­ment et gra­tui­te­ment, très pro­chai­ne­ment au Comptoir des Loisirs d’Évreux.

Découvrez le blog
Écoutez le pod­cast 1
Écoutez le pod­cast 2