Le 5 mars 2022, les 21 étudiants en master 2 à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville ont présenté le résultat d’un travail mené depuis leur première visite en octobre 20221 à Houlbec-Cocherel et de son centre-bourg. Cette restitution a donné lieu à une présentation aux élus, qui avaient au préalable exprimé leurs besoins, ainsi qu’aux habitants intéressés par la question du réaménagement de leur territoire.

Accompagnés par leurs enseignants et le CAUE de l’Eure, ils avaient entamé le dialogue avec la population locale dès leur première visite via un jeu coopératif pour “(é)co-construire le territoire”.

“Il [Le jeu] vise à interroger la fabrique du territoire et ses modalités de gouvernance, dans un contexte de mutation socio-économique et d’urgence climatique. Les joueurs sont invités à s’impliquer dans l’avenir d’Houlbec-Cocherel en proposant des projets pour répondre à une série de risques et de potentiels.”

Marie-Ange Jambu,

enseignante à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville

Dans ce cadre, les étudiants se sont attelés à montrer la diversité des qualités paysagères et culturelles du village. Pour redynamiser le centre-bourg d’Houlbec-Cocherel, l’offre des services (habitat, commerces, santé) pourrait être développée via un réseau de services itinérants intercommunaux, ce qui permettrait de préserver la qualité de vie dans les hameaux de la municipalité. Côté logement, c’est l’habitat alternatif et intergénérationnel, s’appuyant en partie sur la réhabilitation du patrimoine bâti existant, qui est proposé pour répondre aux enjeux de développement territorial et d’attractivité de cette commune de l’Eure.

Au final, un restaurant, une halle maraîchère, une résidence pour les séniors, des habitats pour les jeunes actifs et un pôle de santé sont les premiers projets sur lesquels la municipalité va s’engager, avec un début de mise en place dès 2023 pour le premier.

Deux articles de presse sont à découvrir ci-dessous sur le sujet.

Téléchargez l’article d’Eure Infos
Lisez l’article de Paris Normandie sur leur site internet