De sep­tembre à novembre, élus, tech­ni­ciens et acteurs locaux de cha­cun des 3 ter­ri­toires Vallées habi­tées ont répondu pré­sents lors de 3 ren­dez-vous essen­tiels au pro­jet. L’objectif ? Leur per­mettre de décou­vrir le col­lec­tif d’ac­com­pa­gne­ment retenu sur leur ter­ri­toire, et débu­ter les échanges !

3 collectifs d’accompagnement…

Constitués d’artistes, de pro­fes­sion­nels de l’aménagement, de spé­cia­listes de l’économie, de l’écologie, du déve­lop­pe­ment ou encore d’une socio­logue-anthro­po­logue, ces col­lec­tifs tra­vaille­ront durant 3 ans à l’émergence d’orientations qui per­met­tront le renou­veau des val­lées, et expé­ri­men­te­ront des actions pour les concrétiser.

… pour 3 territoires

Ainsi, le 27 sep­tembre, la Vallée de la Lévrière a accueilli une cin­quan­taine de per­sonnes dans l’ancienne Clouterie de Rouville, toutes venues assis­ter à la pré­sen­ta­tion du col­lec­tif Petit Pois Princesse. Le tra­vail de ce der­nier débu­tera par la ren­contre des habi­tants et des acteurs du ter­ri­toire : à cette fin, les artistes inter­pel­le­ront habi­tants et acteurs ter­ri­to­riaux sur leur vision de la val­lée, et ques­tion­ne­ront leurs liens au territoire.

Le 3 octobre, élus, tech­ni­ciens et acteurs locaux de la Communauté de Communes du Roumois-Seine ont assisté à la pré­sen­ta­tion du col­lec­tif d’accompagnement au sein de la salle des fêtes de Marais Vernier. Celui se com­pose des struc­tures Approches, Les films sur la comète et Dérives, ainsi que du col­lec­tif BIM. Des bal­lades orga­ni­sées autour du marais ont per­mis à ses membres d’échanger avec les invi­tés sur leur vision du ter­ri­toire. Ces pre­mières ren­contres per­met­tront au col­lec­tif de tis­ser un réseau de contacts, et de sol­li­ci­ter ensuite acteurs locaux et habi­tants du ter­ri­toire à l’oc­ca­sion d’ateliers.

Et le 14 novembre, la com­mune de Brionne a accueilli dans sa salle des fêtes élus et acteurs locaux, pour décou­vrir le col­lec­tif L’île aux tré­sors, qui tra­vaillera sur la recon­ver­sion de la Friche Delaporte/​Siret, située sur une île de la Risle. Son tra­vail débu­tera par la recherche de nou­velles voca­tions pour cette friche. A cette fin, le col­lec­tif mobi­li­sera acteurs locaux et habi­tants lors de plu­sieurs ate­liers, et les invi­tera à tra­vailler sur leur propre diag­nos­tic du ter­ri­toire et du site de la friche.

Pour en savoir plus, ren­dez-vous sur vallées-habitées.fr