|Une stratégie communale en faveur des milieux naturels
Retour

Une stratégie communale en faveur des milieux naturels

Environnement/Paysage | Recherche et innovation | Aménagement de l’espace, Patrimoine urbain, naturel et architectural | 2019-10-03T12:22:56+02:00Publié le 22 août, 2019 |

« Doter la commune d’une stratégie en faveur des milieux naturels » est le sujet d’un stage co-encadré par la ville de Brionne et le CAUE27, qui a mobilisé une ingénieure stagiaire issue d’AgroParisTech de mars à septembre 2018. La question d’une stratégie en faveur des milieux naturels est aujourd’hui peu formulée pour les communes ne disposant pas de services dédiés. Pourtant le législateur charge chaque collectivité élaborant un document d’urbanisme de traiter la question de l’écologie de son territoire au travers de son projet de Trame Verte et Bleue. Mais lorsque le PLU* est approuvé, que devient ce projet ? Quelles actions concrètes peuvent poursuivre la réflexion entamée ? Et dans le cas d’une commune sans service « Environnement », quels acteurs, quels partenaires peuvent l’accompagner ?

La forte implication de la Ville de Brionne, dès la rédaction du sujet de stage a permis de donner à ce travail de recherche des orientations complémentaires significatives :

  • ne pas rédiger une énième étude mais partir des inventaires scientifiques existants et les inscrire dans une opérationnalité à court ou à moyen terme,
  • formuler des propositions qui se coordonnent avec les actions communales inscrites au PLU en matière de loisirs, de mobilités douces et de tourisme,
  • réaliser pendant le stage, une première sensibilisation des services techniques et des habitants à l’intérêt d’agir pour la vie sauvage locale.

La mobilisation des élus a également permis de constituer un « groupe projet » qui rassemblait différents acteurs : le pôle patrimoine naturel du Département, la Chambre d’agriculture, l’Interco Bernay Terres de Normandie, le syndicat de rivière (SIBVR), le CenNS*, l’AFB*, l’association de pêche locale et les services communaux … Le groupe projet s’est réuni 4 fois pour superviser et orienter le travail de l’étudiante. Ses propositions était l’occasion de débats et la richesse des échanges a favorisé l’implication des acteurs et leur capacité à imaginer des manières de s’insérer dans un projet commun potentiel.

La qualité et la quantité du travail fourni par l’étudiante ont permis des résultats particulièrement satisfaisants :

  • un état des lieux qui confirme l’intérêt pour la commune de s’investir dans un domaine jugé souvent comme secondaire ; la biodiversité diversifiée de ce territoire de vallée est un patrimoine qui peut enrichir les pratiques touristiques, récréatives et pédagogiques locales,
  • un projet, touristique et pédagogique, de mise en réseau de lieux de nature, articulé avec les infrastructures de loisirs existantes (base nautique communale et véloroute de Risle),
  • la mise en oeuvre d’actions en faveur d’une biodiversité locale remarquable (protection de cavités à chauves-souris et poses de nichoirs dédiés),
  • la réalisation d’une journée de formation du service Espaces verts consacrée aux plantes exotiques envahissantes,
  • une première sensibilisation des habitants par le biais de 6 articles parus dans la gazette municipale et d’une manifestation grand public, conférence/balade nocturne, sur le thème des chauves-souris.

Durant le stage, l’accompagnement du CAUE27 a eu pour objectif de révéler les complémentarités d’intérêt pour concevoir et porter des projets partagés à bénéfices mutuels. L’action communale en faveur de « la vie sauvage » ne désigne pas une suite d’investissements publics à fonds perdus mais s’inscrit dans un projet politique global de valorisation de l’attractivité locale construit avec les partenaires environnementaux du territoire.

Proposition d’une stratégie communale en faveur des milieux naturels (PDF)

Sur le même thème