La lutte contre l’étalement urbain, avec ses consé­quences envi­ron­ne­men­tales, éco­no­miques et sociales consti­tue l’un des objec­tifs fon­da­men­taux de l’action du CAUE27. Le poten­tiel d’urbanisation que les quar­tiers pavillon­naires sont sus­cep­tibles de repré­sen­ter consti­tue donc un sujet de réflexion majeur en urba­nisme. C’est pour­quoi le Conseil en archi­tec­ture, urba­nisme et envi­ron­ne­ment de l’Eure a sou­haité être l’un des par­te­naires actifs du pro­gramme de recherche BIMBY (Build in my backyard).

A l’issue du pro­gramme de recherche, le CAUE27 a réa­lisé l’exposition « Quelle évo­lu­tion pour les quar­tiers pavillon­naires ? ». Elle pré­sen­tait le point de vue du CAUE27 sur la ques­tion posée à l’issue de ce tra­vail de recherche et a été pré­sen­tée du 21 mai au 07 juin 2013 dans les locaux du Conseil géné­ral de l’Eure.

La com­mu­ni­ca­tion issue de cette col­la­bo­ra­tion, en par­ti­cu­lier à tra­vers le site inter­net bimby.fr, repré­sente de façon incom­plète l’ensemble du tra­vail qui a été accom­pli. Elle ne rend pas compte des dif­fé­rences de points de vue qui sont appa­rues, ni de l’ensemble des ensei­gne­ments qui en ont été tirés, ni des ques­tions qui ont émergé au cours de la réflexion.

Ce docu­ment vise à expri­mer le regard du CAUE27 sur ce sujet à des­ti­na­tion d’un plus large public. À tra­vers cette édi­tion, le CAUE27 sou­haite atti­rer l’attention du lec­teur sur la néces­sité d’une approche glo­bale de la den­si­fi­ca­tion d’un tissu pavillon­naire, mettre en exergue l’intérêt de la construc­tion col­lec­tive d’un pro­jet par­tagé et pro­po­ser des évo­lu­tions en matière de pra­tiques pro­fes­sion­nelles. Le docu­ment énonce éga­le­ment les inno­va­tions pro­po­sées par le CAUE27 sur les aspects juri­diques, règle­men­taires et de gou­ver­nance. Enfin, il retrace les élé­ments déter­mi­nants des quatre expé­ri­men­ta­tions menées dans le dépar­te­ment de l’Eure.

Intensifier l’occupation de sec­teurs déjà bâtis est un axe d’intervention qui, bien que mul­ti­sé­cu­laire, offre un poten­tiel d’urbanisation pré­cieux en vertu des enjeux actuels de déve­lop­pe­ment durable. Il ne faut pas sous esti­mer l’impact de ce pro­ces­sus sur notre envi­ron­ne­ment urbain, social, poli­tique, éco­no­mique, finan­cier et envi­ron­ne­men­tal. Nous ne pou­vons pas nous conten­ter de poser de nou­veaux loge­ments là où un vide le per­met. Au contraire, ce pro­ces­sus doit par­ti­ci­per à la construc­tion d’un ter­ri­toire struc­turé, géné­ra­teur de liens sociaux et avoir pour objec­tif l’intérêt géné­ral des géné­ra­tions actuelles et à venir.

Télécharger “Quelle évo­lu­tion pour les quar­tiers pavillon­naires ?” (PDF)