« Les pro­cé­dures des­cen­dantes des grandes études et grands pro­jets ima­gi­nés par de célèbres experts et mises en œuvre par d’importants élus ont mon­tré leurs limites. »

Chaque mois, le col­lec­tif PAP – Paysages de l’Après Pétrole, qui pro­meut le rôle des démarches de pay­sage dans les poli­tiques d’a­mé­na­ge­ment du ter­ri­toire, met en lumière des ini­tia­tives remarquables.

En sep­tembre, ce sont Laurence Renard et Nicolas Tinet, pay­sa­giste et urba­niste au sein de La Fabrique du Lieu, qui ont pris la parole. Ils pré­sentent, dans un article, leur choix de renou­ve­ler les approches en par­tant des besoins et des envies des habi­tants des territoires.

Ils y évoquent notam­ment leur impli­ca­tion dans l’a­te­lier de recherche-action Vallées habi­tées, mené par le CAUE27 depuis 2017 en par­te­na­riat avec l’EPF Normandie et la Région Normandie.

La Fabrique du Lieu est en effet en charge de l’a­ni­ma­tion de l’a­te­lier sur le ter­ri­toire de la val­lée de la Lévrière, doté selon eux d’un inté­res­sant « poten­tiel de mobi­li­sa­tion citoyenne ».

Découvrez l’in­té­gra­lité de leur texte en cli­quant ici, ou en télé­char­ge­ment ci-dessous.

Consulter l’ar­ticle