Territoire
Commune de Chambord

Description
La com­mune s’interroge sur la pos­si­bi­lité de créa­tion d’un éco-hameaux, en comp­tant sur l’arrivée de nou­veaux habi­tants en télé­tra­vail ou atti­rés par les faci­li­tés de dépla­ce­ment pro­po­sées par les gares de Bernay et de l’Aigle. En paral­lèle, le deve­nir de la grange en cœur de bourg inter­pelle les élus.

Conseils :

Le déve­lop­pe­ment social de la com­mune passe par un tra­vail de fond et un por­tage dyna­mique de la part des élus, et peut don­ner nais­sance à des pro­jets ori­gi­naux créa­teurs de liens sociaux recher­chés dans les milieux ruraux.

L’acquisition et la réha­bi­li­ta­tion de la grange peuvent être por­teur dans cette poli­tique de recherche de liens sociaux d’autant que la situa­tion en cœur de bourg est très séduisante.

La trans­for­ma­tion ou le rachat de cette par­celle com­por­tant la grange est pri­mor­diale pour le deve­nir du bourg dans le cas d’une mise en vente. En effet, un privé pour­rait pro­po­ser un pro­jet de construc­tion très impac­tant et peu adapté au contexte local.

Des idées d’utilisation de la grange foi­sonnent telles que : bis­trot asso­cia­tif, salles de fêtes com­mu­nales, loca­tion pour fes­ti­vals, associations.

Concernant la capa­cité d’insérer un éco-hameau sur le ter­rain com­mu­nal à proxi­mité de la mairie :

L’hypothèse d’un amé­na­ge­ment du ter­rain com­mu­nal acquis à des fins de lotis­se­ment en 1996 pose de nom­breux ques­tion­ne­ments : la com­mune de 167 habi­tants est-elle en capa­cité d’accueillir de nou­veaux habi­tants à l’échelle d’un lotis­se­ment ? L’école ayant fermé, quels sont les autres ser­vices sur place ? Un éco-hameau sup­pose une éco­no­mie des super­fi­cies arti­fi­cia­li­sées, or l’esquisse réa­li­sée par le géo­mètre pré­voit de grandes par­celles et sur­faces de cir­cu­la­tion. Quels types de ménages la com­mune sou­haite atti­rer, a‑t-elle les atouts recher­chés pour les rece­voir ? La per­ti­nence et fai­sa­bi­lité de cet amé­na­ge­ment reste à démontrer.

En paral­lèle, la com­mune éla­bore un plan local d’urbanisme (PLU) à l’échelle inter­com­mu­nale. Dans ce cadre, il est impé­ra­tif de suivre l’évolution de ce docu­ment, de manière se coor­don­ner avec les pro­jets et ambi­tions des bourgs voisins.

En savoir +