La ques­tion ini­tiale posée pour cette étude était celle de « l’insertion pay­sa­gère des franges urbaines rési­den­tielles » des bourgs ruraux du dépar­te­ment. Pourquoi cette question ?

Depuis un cer­tain temps, la dis­pa­ri­tion pro­gres­sive des lieux d’aménités de la cam­pagne, la bana­li­sa­tion des pay­sages de l’Eure ainsi que la radi­ca­li­sa­tion des sys­tèmes d’urbanisation à l’œuvre sur le dépar­te­ment inter­pellent et inquiètent le CAUE27. Par ailleurs, bon nombre de vil­lages rédigent leur PLU dans un contexte de forte demande en loge­ments sous la pres­sion des grandes villes limitrophes.

La coïn­ci­dence de ces deux constats a poussé le CAUE27 à réa­li­ser un docu­ment péda­go­gique à des­ti­na­tion des élus et des tech­ni­ciens de l’aménagement sur le sujet des exten­sions vil­la­geoises, afin de les inci­ter à défi­nir des stra­té­gies de déve­lop­pe­ment pour les petites com­munes rurales.

L’ouvrage pré­sent a pour ori­gine une com­mande du CAUE27 confiée en 2009 à trois étu­diants en der­nière année de l’École natio­nale supé­rieure du pay­sage de Versailles, dans le cadre d’un ate­lier péda­go­gique régional.

Lisières vivantes. Comment habi­ter les bourgs de l’Eure ?