La com­mune de Val-de-Reuil (13 601 habi­tants en 2016) est issue de la poli­tique natio­nale des villes nou­velles édi­fiées à par­tir des années 1960 afin de décon­ges­tion­ner les grandes métro­poles, notam­ment Paris, et impul­ser un déve­lop­pe­ment urbain mul­ti­po­laire. Dernière de la lignée des neuf villes nou­velles, Val-de- Reuil, ancien­ne­ment Le Vaudreuil-Ville-Nouvelle, est sor­tie de terre au début des années 1970 dans une période de forte crois­sance liée aux Trente Glorieuses. Cependant, le contexte natio­nal lié aux chocs pétro­liers de 1973 et 1979 a for­te­ment impacté l’édification de la plus jeune com­mune de France en met­tant un coup d’arrêt au pro­jet ini­tial et lais­sant la ville en sus­pens. Peu à peu, la ville perd de son dynamisme.

En 2001, Val-de-Reuil signe une conven­tion d’opération de renou­vel­le­ment urbain por­tant sur le « Germe de ville », noyau urbain consti­tué d’une dalle pié­tonne inache­vée sépa­rant les modes de cir­cu­la­tion, d’équipements publics, de com­merces, ainsi que de loge­ments à 90% col­lec­tifs HLM, le tout sur un espace d’environ 51 hec­tares dans lequel se trouve la mai­rie. Le pro­jet ANRU prend le relais de cette opé­ra­tion en 2005 avec la volonté de trans­for­mer en pro­fon­deur le ter­ri­toire et l’inscrire dans les objec­tifs de déve­lop­pe­ment durable. La ville s’est sai­sie de cette conven­tion afin d’inscrire dans ses objec­tifs une nou­velle mis­sion envi­ron­ne­men­tale et éner­gé­tique, au delà des actions réa­li­sées avec l’ANRU. C’est donc dans cet état d’esprit et pour répondre à ces objec­tifs que l’éco-village des Noés a vu le jour. Il s’inscrit dans le pro­jet glo­bal de ZAC des Noés qui pré­voit la construc­tion d’environ 850 loge­ments sur 35 hectares.

Le CAUE27 a sou­haité faire une pré­sen­ta­tion de cet éco-vil­lage à tra­vers une fiche réfé­rence qui retrace la créa­tion du quar­tier. Ce docu­ment a été réa­lisé par Elisa MERY, étu­diante en Master d’Urbanisme et sta­giaire au CAUE27 en 2019.

Télécharger “L’éco-vil­lage – Hameau des Noés” (PDF)