Comme chaque année, à la veille des Journées européennes du Patrimoine, ont eu lieu les Enfants du Patrimoine 2021. Dans ce cadre, le CAUE de l’Eure a proposé le 17 septembre dernier deux animations touchant au patrimoine architectural et paysager. Spécialement adaptées aux âges et aux programmes scolaires, ces interventions ont permis de sensibiliser les élèves eurois et leurs enseignants aux problématiques liées à l’architecture et à l’environnement, une des principales missions des CAUE.

Découvrir les richesses architecturales et naturelles d’un village de la vallée d’Eure

À Croisy-sur-Eure, une classe de 20 élèves de 6ème du collège Évariste Galois de Breteuil-sur-Iton est venue découvrir, avec trois de ses enseignantes, l’architecture et la biodiversité de ce charmant village de la Vallée d’Eure. Cette action s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement par le CAUE27 de la commune. Il est destiné à valoriser et à faire reconnaître l’intérêt écologique et patrimonial du circuit de découverte récemment créé par les élus.

La balade a débuté avec Jacky Sabourin, 1er adjoint, dans l’église Saint Germain dont le clocher accueillera bientôt un nichoir pour chouette effraie. Elle s’est poursuivie, via un chemin dérobé, jusque dans le jardin du château, où Jean-Michel De Monicault, maire du village, a présenté les étapes de construction du site. Les élèves ont même eu la chance de découvrir les salons du rez-de-chaussée, habituellement fermés au public.

Puis, Alexandre Hurel, naturaliste au sein de l’association Naturellement Reuilly, a pris le relais sur le sentier botanique, emmenant les petits explorateurs à la découverte des papillons, libellules et grenouilles, sans oublier la flore humide ou aquatique de ce fond de vallée préservé.

Cette promenade, hors des sentiers battus, a également été l’occasion d’apercevoir l’usine Boursin au nom connu de tous.
Pour clore cette matinée, la classe a pu apprécier un pique-nique sorti du sac à l’arrière de la mairie.

Imaginer son village à 1 000 ans d’intervalle !

Dans le pays d’Ouche, les trois classes du SIVOS du Val-de-Juigne ont été sensibilisées à l’histoire des premiers château-forts normands. Le thème de cette action éducative est lié aux travaux du CAUE27 sur les mares, plus particulièrement sur les mares-douves, cette typologie particulière de mares, très présente dans le sud de l’Eure et se distinguant par des contours géométriques quelquefois énigmatiques.

Lors d’une première séance, un court film documentaire, une maquette dans le bac à sable et des dessins au tableau ont permis d’initier les enfants aux fortifications de terre et de bois. Il s’agissait d’évoquer ces tout premiers établissements féodaux qui ont parsemé les plateaux de l’Eure et marqué l’origine de la plupart des châteaux anciens.

Une semaine après, à l’occasion des Enfants du Patrimoine 2021, les classes de cours préparatoire et de cours moyens ont visité les espaces extérieurs du très pittoresque Manoir du Rebais (commune des Botteraux). Les vestiges en parfait état, de la motte castrale et des douves en eau délimitant les hautes et basses cours médiévales, ont permis aux enfants de se représenter l’évolution du site depuis son passé militaire jusqu’à son usage résidentiel actuel.

Sur la commune voisine, la visite du site du château de Bois-Normand-Près-Lyre par la classe de maternelle fut peut-être plus joyeuse qu’instructive. Elle permit néanmoins aux enfants de découvrir un patrimoine local habituellement fermé au public.

Découvrir le site des Enfants du Patrimoine