|Comment protéger Le bocage à Lieurey ?
Retour

Comment protéger Le bocage à Lieurey ?

Environnement/Paysage | Sensibilisation | Patrimoine urbain, naturel et architectural | 2019-10-03T12:22:54+02:00Publié le 7 août, 2019 |

La valorisation des milieux naturels dans les PLU, suite à l’instauration du projet de Trame verte et bleue (TVB), représente un défi pour les collectivités rurales. Lorsque la commune de Lieurey a contacté le CAUE27 pour l’aider à initier une réflexion en faveur de ses milieux naturels, il est apparu pertinent de répondre par une intervention à caractère expérimental.

Le sujet est nouveau, en particulier à l’échelle d’une commune, et il existe peu de retours d’expériences sur les modes d’intervention les plus adaptées. Le Conservatoire d’espaces naturels Normandie Seine a été sollicité pour apporter son expertise écologique et une convention tripartite fut établie entre la commune et les deux structures.

Le sujet était double : apporter des éléments d’information permettant à la commune d’élaborer une stratégie locale et solliciter la participation des habitants à la réflexion. Ce dernier aspect répondait notamment à un différent existant entre une association de défense du bocage et la profession agricole. Quatre réunions ponctuées d’ateliers et de prises de paroles ont permis de fidéliser un groupe d’une vingtaine de personnes composé d’agriculteurs, d’élus et de résidents de la commune. Les échanges entre les participants ont montré des différences d’approches notables. Les résidents et les techniciens perçoivent souvent la question de la défense de la biodiversité de manière convaincue mais souvent abstraite. Quant aux agriculteurs, ils ont témoigné des contraintes très concrètes que représentent la haie et les mares du bocage dans leur activité professionnelle : une charge d’entretien doublée d’une charge foncière non productive.

Ainsi, si les objectifs initiaux n’ont été que très partiellement atteints, la question de la préservation du bocage restant entière, l’intervention du CAUE27 et du Conservatoire d’espaces naturels a toutefois permis de rétablir les bases d’une communication apaisée plus favorable à des futures prises de postures constructives.

Sur le même thème