Commune nou­velle com­po­sée de 16 des 17 anciennes com­munes de la com­mu­nauté de com­munes du can­ton de Beaumesnil, Mesnil en Ouche compte désor­mais près de 5000 habi­tants, mais aussi 12 salles des fêtes et 18 églises. Une réor­ga­ni­sa­tion ter­ri­to­riale qui pose la ques­tion de la place de ses deux bourgs prin­ci­paux dans le ter­ri­toire com­mu­nal, Beaumesnil et la Barre en Ouche.

Parmi les nom­breux défis à rele­ver, les élus ont choisi de tra­vailler avec l’Etablissement Public Foncier de Normandie sur une étude de revi­ta­li­sa­tion des deux centres. L’objectif : défi­nir des pro­jets concrets tant sur les volets éco­no­mique, com­mer­cial et tou­ris­tique que sur l’habitat, les pay­sages et l’aménagement des espaces publics.

Des enjeux pluriels

Le CAUE27 fait par­tie des par­te­naires impli­qués dans ce pro­jet ambi­tieux, dont les enjeux ont été iden­ti­fiés dans de nom­breux bourgs de l’Eure :

  • com­ment main­te­nir les com­merces et ser­vices de proximité ?
  • com­ment répondre aux besoins en équi­pe­ments des habitants ?
  • com­ment en faci­li­ter l’accès et amé­na­ger les espaces publics en conséquence ?
  • com­ment valo­ri­ser les pay­sages de ces bourgs et ren­for­cer leur attrait touristique ?
  • com­ment s’appuyer sur l’usage des habi­tants au quo­ti­dien dans les actions à mettre en œuvre ?

Des ateliers de concertation

Afin de répondre au mieux aux besoins des habi­tants, des ate­liers de concer­ta­tions, ani­més par le bureau d’études mis­sionné, ont été menés ce samedi 19 jan­vier 2019. Des balades urbaines par petits groupes ont per­mis à cha­cun de s’exprimer sur les atouts et les fai­blesses des centres-bourgs, avant d’échanger lors d’ateliers thé­ma­tiques sur l’architecture, le pay­sage, les com­merces et le tou­risme. L’idée : rele­ver les impres­sions et les sug­ges­tions de cha­cun pour enri­chir ce pro­jet, dont les conclu­sions seront ren­dues cet été.