Dans la vallée de la Lévrière, les vieux moulins ne tournent plus pour moudre le grain ou actionner les machines des usines. Cependant l’eau coule toujours et constitue une source d’énergie renouvelable disponible. Dans un contexte de transition énergétique, les habitants étudient la reconversion des moulins en usines hydro-électriques, respectueuses des milieux aquatiques.

 

© photo: George Braconnay – PetitPoisPrincesse – atelier du programme Vallées habitées, territoire de la Lévrière

 

Retrouvez d’autres transitions en cliquant sur la carte ci-dessous