Se lancer dans la transition écologique et énergétique

Mission: Conseil
Type d’action: Conseil en stratégie, projets transversaux

Face aux impacts du changement climatique, la transition écologique et énergétique est aujourd’hui devenue un impératif des enjeux d’aménagement. Mais si l’exigence est affirmée avec force par nos politiques nationales, leur traduction sur le terrain pose parfois question. Et pour cause ! C’est un nouveau référentiel qu’il s’agit d’intégrer, à la croisée de nombreux domaines en interaction : habitat, mobilité, énergie, agriculture, environnement…

Doté de missions de service public, le CAUE27 a pour rôle d’aider à l’émergence de ces nouvelles façons de faire grâce à ses compétences en conseil, formation et sensibilisation.

Une autre façon de penser l’aménagement

Pour un territoire qui souhaite se lancer dans la transition écologique et énergétique, la gestion raisonnée des ressources est une question centrale : cela concerne à la fois l’énergie, le foncier, les matériaux, l’eau… Nos ressources étant limitées, il s’agit avant tout de réduire nos besoins, et sur ce point la façon dont on aménage le territoire joue un rôle prépondérant.

Aux yeux du CAUE27, la transition écologique et énergétique demande avant tout de penser autrement l’aménagement, à la fois dans sa planification, sa conception et sa gestion. Notre façon d’aménager depuis l’après-guerre qui repose sur le principe du « zoning », où à chaque fonction ou usage est attribué un espace dédié, montre aujourd’hui ses limites. En multipliant les interventions et privilégiant les solutions techniques, ce « zoning » est consommateur en foncier, en énergie, en matériaux, en temps et coûts de gestion.

Préserver nos espaces agricoles et naturels, réduire nos déplacements, maximiser l’utilisation des bâtiments existants… autant d’éléments qu’une organisation territoriale bien pensée peut favoriser et qui participent à la transition écologique et énergétique. Aménager autrement impacte la façon dont la population vit sur son territoire, et dont elle va satisfaire ses besoins quotidiens. La transition, c’est une démarche globale infusée dans touts les domaines et à toutes les échelles.

Principe zoning : Une telle multiplication des stationnements est-elle vraiment nécessaire ? © Christine Boisseau
©
Atelier Polytech Tours exemple 1 – définir la légende © DR
Atelier Polytech Tours exemple 2 – définir la légende © DR

Agir à toutes les échelles

A l’échelle d’un territoire, la collectivité peut agir sur de nombreux fronts. Parmi ceux-ci, la revitalisation des centres-bourgs joue sur plusieurs aspects de la transition : réutilisation et requalification du bâti existant et réduction des déplacements automobiles par le maintien des commerces et des services, notamment. Un autre front concerne les équipements dont les collectivités ont la charge : entre le choix de leur localisation sur le territoire, la mutualisation de plusieurs usages dans un seul bâtiment et la réhabilitation des équipements existants, c’est autant les déplacements que la consommation de foncier et d’énergie qui est en jeu. Un dernier aspect fondamental aux yeux du CAUE27 concerne la place de la nature en ville : limiter l’érosion de la biodiversité, améliorer la gestion de l’eau, redonner une place à l’agriculture de proximité, offrir des espaces de respiration aux habitants.

A l’échelle du quartier, la composition des projets urbains  joue un rôle très important également. Ainsi, sollicité en 2016 par la commune de Charleval qui souhaitait réaliser un écoquartier sur une friche ferroviaire, le CAUE27 a animé un atelier avec des étudiants ingénieurs de Polytech’Tours pour imaginer un quartier au bilan énergétique neutre : transport, éclairage public, récupération d’eau de pluie, construction des bâtiments, production d’énergie…

Les documents de planification : des outils utiles mais pas suffisants

Afin d’appuyer leurs démarches en faveur de la transition écologique et énergétique, les collectivités peuvent s’appuyer sur les multiples documents de planification existants. A l’échelle locale, le PLU(I) est bien évidemment un document clé pour favoriser une urbanisation plus respectueuse de nos ressources, en intégrant dans le règlement et les orientations d’aménagement (OAP) des dispositions spécifiques, qui s’imposeront alors à tous.

Les dispositifs réglementaires ont leur utilité, mais ils doivent aussi se traduire dans le quotidien. Pour cela, une participation de tous s’avère indispensable. Réhabilitation des logements, réduction des déchets, développement des circuits courts… sont autant d’actions qui impliquent directement la population. L’assemblée générale 2019 du CAUE27 a d’ailleurs été l’occasion de mettre en valeur des initiatives déjà mises en place dans notre département.

Le CAUE27 a ainsi accompagné durant un an, avec la DDTM27 et l’école AgroParisTech, l’Interco Normandie Sud Eure (INSE) dans une démarche expérimentale visant à élaborer de manière collaborative son Plan climat air énergie territorial (PCAET). L’expérimentation s’est clôturée par un atelier prospectif d’où sont ressorties de nombreuses idées d’actions. Très mobilisé sur cette thématique, le CAUE27 pilote également depuis un an un atelier de recherche-action innovant, Vallées habitées, visant à expérimenter des projets de transition dans trois territoires eurois.

Circuits courts : un maraîcher propose en vente direct ses légumes. Le transport est réduit au minimum. © Isis Gosselin
 Une production d’énergie renouvelable grâce à une turbine hydro-électrique, remise en marche par un particulier. © Jean-Marc Coubé
 ———–
Synthèse de l’atelier prospectif avec les élus de l’INSE

Actualités & ressources